Que nous demande de voir le conte du petit aigle ?

La fonction miroir du conte

Un conte est un miroir… ou il ne l’est pas ou plus si nous en avons compris son message et si nous avons opéré les changements dans notre réalité. Celui que je partage ici invite à vivre le Tout-Possible, à aller voir au-delà de nos limitations, à retrouver en nous le Héros ou l’Héroïne, à vivre notre véritable nature et ainsi à dépasser nos conditionnements. En cela, il participe à l’activation d’une procédure de changement.

Il s’agit d’une histoire que raconte Anthony De Mello, jésuite vivant en Inde et auteur de « Quand la conscience s’éveille« , souvent retranscrite sous l’intitulé d’un conte indien. 

Le petit aigle  

« Un jour, un homme trouva un oeuf d’aigle et le plaça dans un poulailler. L’aiglon vint au monde avec une couvée de poussins et poursuivit sa croissance avec eux.

 Se prenant pour un poulet, l’aigle ne cessa d’imiter le comportement des gallinacés qui l’entouraient. Il grattait la terre afin d’y trouver des vers et des insectes. Il gloussait et caquetait. Il battait des ailes, ne s’élevant qu’à quelques centimètres du sol.

 Les années passèrent et l’aigle devint très vieux. Un jour il aperçut, volant dans le ciel sans nuage, un magnifique oiseau. Avec une grâce majestueuse, ce dernier se laissait porter par les courants, agitant à peine ses puissantes ailes dorées.

 Le vieil aigle qui n’avait jamais quitté sa basse-cour le regardait émerveillé.

   – Quel est cet oiseau? demanda-t-il .

   – C’est l’aigle, le roi des oiseaux, lui répondit un de ses compagnons. Il appartient au ciel. Nous, nous appartenons à la terre, nous sommes des poulets.

 C’est ainsi que l’aigle, dans la certitude qu’il avait d’appartenir à la basse-cour, vécu et mourut en poulet. »

 Cette histoire, selon Anthony De Mello, « devrait nous faire prendre conscience que nous sommes tous un « aigle doré » ignorant des hauteurs auxquelles nous pouvons nous élever. »

Alors… Aigle ou poulet ? 

Peu importe leur longueur, les contes merveilleux sont souvent une école du bonheur.  

Voir le conte du petit aigle comme un miroir , c’est ce que je vous propose ici, 699672731_65a315635ccomme le raccourci de l’infini pour accomplir vos souhaits. Il existe dans votre coeur un germe de cet infini capable d’un grand saut, d’un envol suprême vers votre liberté ! Un simple changement de point de vue peut suffire à rendre ce germe opérationnel.

                       Je vous souhaite un très très bel envol !  😉 

Aigle royal-1 Aquila chrysaetos  

 😀 Céline    

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *