Prière de Saint-François d’Assise, responsabilité et pardon.

Pour nourrir nos parts de lumière et éteindre à jamais nos parts d’ombre qui se reflètent dans la réalité que nous partageons tous et qui, en tant que miroir collectif, nous montre où nous en sommes et notre part de responsabilité,

je vous partage cette prière de Saint-François d’Assise.

Prière de Saint-François d’Assise saint françois

Seigneur, fais de moi un instrument de ta Paix,
Où il y a la haine que je mette l’Amour,
Où il y a la discorde que je mette l’Union,
Où il y a l’offense que je mette le Pardon,
Où il y a le doute que je mette la Foi,
Où il y a le désespoir que je mette l’Espérance,
Où il y a les Ténèbres que je mette la Lumière,
Où il y a la Tristesse que je mette la Joie,
Où il y a l’Erreur que je mette la Vérité.
Seigneur, fais que je ne cherche pas tant à être consolé/e qu’à consoler
A être compris/e qu’à comprendre, à être aimé/e qu’à aimer.
Car c’est en se donnant qu’on reçoit,

C’est en s’oubliant qu’on se retrouve,

C’est en pardonnant qu’on est pardonné/e,

C’est en mourant à soi-même que l’on renaît à la Vie Eternelle.

Donne-moi Seigneur la Paix, la Force et la Joie
Et donne-moi Seigneur de les donner à d’autres.
 

IMG_0154

Je développerai plus longuement dans un autre article quelle est notre part de responsabilité dans les événements qui ont eu lieu à Charlie Hebdo, en vous parlant des égrégores d’énergie que nous alimentons à notre insu, ainsi que de la croyance que nous avons en la dualité alors que la réalité est un hologramme dans lequel chacun de nous, en tant que partie, est cocréateur du Tout… Créateurs conscients et créateurs inconscients partagent cette réalité holographique. Mais aussi pour rejoindre la pensée de Gandhi : « soyons le changement que nous voulons voir dans le monde ».

Concernant l’attentat de ce 7 janvier, je l’accueille comme une triste réalité et je me demande : « Quel en est le message ? Quelles images et quels messages, ces formidables caricaturistes, nous donnent-ils à voir, par leur mort ? Quels messages devons nous entendre par cet acte de violence extrême ? » C’est bien d’un autre point de vue qu’il s’agit et de cet autre point de vue : point de peur, point de victime, point de coupable. Un mot : responsables.

Les grands maîtres éveillés et vivants de notre monde parlent d’amour et de pardon. Alors la question que je me pose, je vous la pose aussi : sommes-nous capables nous-mêmes de nous pardonner d’avoir co- créer cet événement ?  Qui reconnaîtra qu’il est co-créateur (conscient ou inconscient) de ce tragique événement ?

Vous pouvez vous demander : « Quoi ? J’ai cocréé cet événement ?  »

Pour ma part, oui, je me pardonne de l’avoir cocréé car il y a en moi certes des parts de lumière et aussi des parts d’ombre. Et ce sont toutes les parts d’ombre que je n’ai pas encore conscientisées et nettoyées qui peuvent alimenter tel ou tel égrégore de barbarie potentielle sur la planète. 

La spiritualité incarnée c’est reconnaître que là où je suis, je suis aussi le créateur de ce qui m’entoure, que la réalité dont je fais partie reflète en miroir des parties de moi.

Je vous invite à regarder en vous et à vous pardonner aussi en toute conscience car seul le PARDON peut mettre fin à de tels actes et tout faire changer, seul le PARDON nous permettra de créer un monde de paix et d’amour.

 Désormais, l’heure est au recueillement et aux hommages aux familles des innocents qui ont perdu la vie…

Je me laisse croire qu’ils nous donnent, par leur mort, un message sublime d’amour, d’unité, de paix et de liberté à retrouver, et ce message s’adresse à tous.  

A bientôt,

Céline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *