La Voix de la Connaissance et le 5ème Accord Toltèque.

Pour aujourd’hui dimanche, je vous propose de plonger dans la Sagesse Toltèque avec un extrait d’un livre ressource que j’adore : « La voix de la connaissance » écrit par Don Miguel Ruiz. Suite à cette lecture, je vous suggère un petit exercice pratique infaillible pour retrouver votre pouvoir et votre liberté personnelle.  🙂 

« Avant même notre naissance, toute une société de conteurs était déjà présente. Les conteurs qui étaient déjà présents nous ont appris comment nous comporter en tant qu’humains. D’abord, ils nous ont dit que nous étions garçon ou fille, ensuite ce que nous étions, ce que nous devions être et ce que nous ne devions pas être. Ils nous ont dit comment nous comporter en tant que femme ou en tant qu’homme. 
Ils nous ont dit d’être des femmes correctes et décentes, des hommes forts et courageux. Ils nous ont donné un nom, et nous ont expliqué le rôle que nous allions jouer dans leur histoire. Ils nous ont préparé à vivre dans la jungle humaine, à entrer en compétition avec nos semblables, à imposer notre volonté, à nous battre contre notre propre espèce. Ils nous ont gavé de connaissances, et bien sûr, nous les avons cru. Les conteurs qui nous entourent nous ont appris comment créer notre propre histoire. En explorant l’histoire que nous créons, j’ai découvert qu’elle possède une voix. Si vous voulez, vous pouvez appeler cette voix « pensée« . Je l’appelle « la voix de la connaissance », parce qu’elle vous raconte tout ce que vous connaissez. Elle essaie constamment de trouver un sens à toute chose.
 
Cette voix est toujours là. Elle ne s’arrête jamais. Elle n’a pas d’existence véritable, mais vous l’entendez. Vous pouvez dire « Et bien, c’est moi. C’est moi qui me parle. » Mais si vous êtes la voix qui parle, alors qui est en train d’écouter?
La voix de la connaissance peut aussi être appelée le menteur qui vit dans votre tête. Le menteur parle dans votre langue, mais votre esprit, votre vérité n’a pas de langue. La vérité, vous la connaissez, tout simplement; vous la sentez. La voix de votre esprit essaie de sortir, mais la voix du menteur est plus forte et tonitruante, elle accroche votre attention presque tout le temps. Vous entendez la voix du menteur, et que vous dit-elle? « Regarde-toi. De quoi as-tu l’air? Tu n’y arriveras jamais. Tu es trop nul. Pourquoi même essayer? Personne ne me comprend. Comment pourrais-je être heureux alors que des millions de gens meurent de faim ? »
 
Cette voix profère généralement des mensonges, parce que c’est la voix de ce que vous avez appris, et vous avez appris tant de mensonges, principalement à propos de vous-même. La voix de la connaissance peut provenir de votre propre tête, ou elle peut venir des gens qui vous entourent, mais votre réaction émotionnelle à cette voix vous avertit: « je suis en train d’être abusé, violé ».
Chaque fois que l’on se juge soi-même, que l’on se sent coupable, que l’on s’inflige des punitions, c’est parce que la voix dans notre tête nous dit des mensonges.
Chaque fois que nous avons des conflits avec nos parents, nos enfants, notre bien-aimé(e), c’est parce que nous croyons à ces mensonges, et qu’ils y croient eux aussi. Mais ça ne s’arrête pas là. Lorsque nous croyons à ces mensonges, nous ne pouvons plus distinguer la vérité, alors nous faisons des milliers de suppositions que nous prenons pour la vérité. Une des plus énormes suppositions que nous faisons, c’est de prendre les mensonges que nous croyons pour des vérités !
 
Il y a 2000 ans, un des plus grands maîtres a dit: « Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libre. » Libre de quoi? Libre des conteurs qui vivent dans votre tête et qui vous parlent sans arrêt. Je n’ai plus cette voix dans ma tête, et je peux vous assurer que c’est merveilleux. Lorsque la voix dans votre tête s’arrête finalement, vous découvrez la paix intérieure.
 
Cette voix a gardé le contrôle de votre tête pendant tant d’années, elle ne va pas se taire simplement parce que vous voulez qu’elle vous fiche la paix. Mais au moins, vous pouvez la contrer en ne croyant plus ce qu’elle raconte.

 

Si vous suivez ces deux règles simples, tous les mensonges qui viennent de la voix de la connaissance ne survivront pas à votre scepticisme et finiront par disparaître.
 
 
Règle numéro 1 : ne croyez pas en vous-même.
 
Ecoutez votre histoire, mais n’y croyez pas, parce que vous savez maintenant que c’est en majeure partie de la fiction. Lorsque vous entendez la voix dans votre tête, ne le prenez pas personnellement.
 
Règle numéro 2 : ne croyez personne d’autre. Vous savez que si vous vous mentez à vous-même, il y a toutes les chances pour que les autres se mentent aussi à eux-mêmes. Et s’ils se mentent à eux-mêmes, ils vont forcément aussi vous mentir.
 
Vous pouvez changer votre vie en refusant de croire en vos propres mensonges. Commencez avec les mensonges principaux qui limitent l’expression de votre bonheur et de votre amour. Si vous détachez votre foi des mensonges, ceux-ci perdront leur pouvoir sur vous. Ensuite, vous pourrez récupérer votre foi et l’investir dans des croyances différentes. Si vous cessez de croire aux mensonges, votre vie se transformera, comme par magie. Vous serez libérés de la peur, des problèmes et des conflits. C’est la vérité absolue, et je ne peux pas l’exprimer plus simplement. »
 
– Extrait du livre « La Voix de la connaissance  »
de Don Miguel Ruiz
 
 
 
 
Exercice pratique pour récupérer votre pouvoir et votre liberté personnelle : 
 
Observez vos croyances et convictions au sujet de tout, y compris de l’histoire humaine que vos professeurs vous ont inculqué à l’école ! (c’est une enseignante qui vous parle, j’assume !)  Rien de ce que vous ne savez n’est vrai. La seule chose qui est vraie c’est ce qui est, là, au présent, et sans le baratin de cette voix par dessus… 😉 
 
Suggestion : à l’avenir, appliquez le 5ème accord toltèque
 
 « soyez sceptique, mais apprenez à écouter » 
 
 
 
 Bien à vous sur le chemin de la Liberté Personnelle !
 🙂 Céline
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *