Dans le regard de l’autre le miroir de mon être divin

Connexion d’âme, connexion de coeur : dans le regard de l’autre le miroir de mon être divin et cosmique

Lorsque j’ai découvert la Biodanza il y a maintenant plus d’une année, je n’avais pas pensé aux conséquences que sa pratique allait produire dans ma vie. Pour n’en citer que quelques-unes : une joie de vivre au quotidien, des partages forts car authentiques dans mes relations, plus aucun sentiment de fatigue malgré de nombreuses heures hebdomadaires consacrées à mon travail d’enseignante, la constatation que j’accueille tout ce qui m’arrive comme un cadeau même ce qui m’aurait apparu auparavant comme des freins ou des « emmerdements ». Non, plus rien de tout cela : je vis chaque instant, chaque heure, chaque jour qui m’est donné en me sentant vivante et connectée à la grande Vie qui coule. Lorsque je regarde un autre que moi-même, je vois dans son regard le reflet de ce que je suis : un être cosmique incarné sur la Terre. Un être qui se révèle à lui-même en tant que cocréateur de cette force qui meut toute la matière.

C’est délicieux d’amour, c’est un immense bonheur.

Et je prends conscience que dans ma Légende Personnelle, avec notamment la pratique des Accords Toltèques, du Pardon et de la Gratitude, la Biodanza vient comme une « Eh, Vis ! Danse ! » , un belle « cerise sur le gâteau » ! C’est mon message pour vous aujourd’hui. Après la mise en conscience des nombreux conditionnements et des héritages transgénérationnels qui ne m’appartenaient pas, après la libération du passé qui n’est finalement que l’abandon de l’emprise des ruminations mentales cristallisées dans la matière, il y a la Célébration de la Vie.

« La Joie est l’air du Nouveau Monde »

A ce moment où je vous écris me revient la phrase de Gitta Mallasz dans les Dialogues avec l’Ange : « La Joie est l’air du nouveau monde« . Quel âge avais-je lors de cette rencontre avec les Dialogues ? 19, 20 ans, 21 ans peut-être. Ainsi je réalise que je vis désormais cette pensée à laquelle j’ai cru sans équivoque : mon chemin la rencontre vraiment. Il m’aura fallu du temps pour sortir de mes enténèbrements et laisser cette joie transparaître dans les interstices de mon être, me transpercer dans ma vérité. Vient-elle du dedans ou du dehors ? Elle est partout… J’ai compris qu’il n’y avait qu’un corps qui nous empêche de la voir : le corps de souffrance que j’assimile aux pensées et croyances erronées que nous avons sur nous-même et la vie. 

 

Vivencia, porte de l’Eternité  

Cette connexion à la dimension d’amour présente dans notre coeur est favorisée en Biodanza par les vivencias intégratives générées par la musique et la sensation d’être. Les pensées, les jugements s’évanouissent. Le mouvement du corps embrasse le rythme, et sa chimie organique interne danse. Cette connexion à la vie en soi nous connecte alors à la Vie tout court, sans enveloppe, sans personnalité : les biodanseurs goûtent la transcendance dans l’immanence.

Me vient l’image d’une croix : je me tiens debout, dans cet axe vertical qui relie mon corps de la Terre au Ciel, les bras dans cette ouverture horizontale offrant mon coeur à l’imprévu devant. Cette croix symbolisant l’incarnation me ramène avant tout en mon centre et à l’Instant Présent, porte de l’Eternité. Je savoure ce non-temps dans ce non-espace, cette sensation de non-limite présente dans un Infini contagieux…  

C’est par la danse et par mes retrouvailles dans l’intemporalité, que je suis  (du verbe être) le mouvement qui m’anime et qui pulse du plus profond de mon être, c’est dans cette connexion à la source de ce qui vit que Je Suis

 

 Grandir en amour, en conscience, en compétences

Prolonger les effets des vivencias dans ma vie quotidienne me permet d’écrire aujourd’hui que réellement, concrètement, ma vie se ré-créé de jour en jour, se re-construit, à la manière d’une oeuvre d’art impermanente et légère… Je comprends d’ailleurs ici mon intérêt pour le Land Art. En tant qu’être humain, je fais partie intégralement, viscéralement, intrinsèquement, ontologiquement de la Nature.  (La culture est ce qui m’en sépare, mais ceci est un autre débat !)

Et plus je vis cela, plus mon sentiment de bonheur s’intensifie où que je sois – je reprendrai ici l’expression chère à Jean-Jacques Crèvecoeur – plus je vis cela et « plus je grandis en conscience, en amour et en compétences« , plus j’éprouve de paix, de joie et de gratitude.

 

Redonnez à l’Humanité ses lettres de noblesse

Dans la vidéo que je vous partage dans cet article (même si ce n’est pas de la Biodanza, c’est une des intentions de la Biodanza de recréer du lien affectif et de la connexion dans une société « pathogène » où la connexion d’ailleurs ne s’effectue plus par le contact mais par des boîtiers tactiles ! ), vous sentirez combien l’autre est un frère et une soeur liés en profondeur à mon Humanité. Aucune séduction à adopter, aucun pouvoir à prendre ; il suffit de moins d’une minute pour que tous les masques tombent, pour que tous les jugements s’évanouissent, pour que dans cette rencontre, nos âmes se reconnaissent. L’humanité vit en ce moment cette extraordinaire mutation vers l’Amour inconditionnel, et savoure le Divin dans l’Humain. 

La Joie est en nous, l’autre nous la révèle.

Comme le dit si bien OSHO :

« Chaque fois qu’il y a de la joie, vous avez l’impression qu’elle vient de l’extérieur. Vous avez vu un ami ; on a bien sûr l’impression que la joie vient de l’ami, de le voir. Il n’en est pas ainsi. La joie est toujours en vous.

L’ami n’est qu’une situation ; l’ami a aidé à l’extérioriser mais elle est là. Et il en est ainsi, non seulement avec la joie, avec la tristesse, avec la colère, avec la souffrance, avec le bonheur, il en est ainsi de tout.

Les autres ne sont que des situations par lesquelles ce qui est caché en vous, s’exprime. »  

OSHO 

 

De tout mon coeur, je vous souhaite de vivre la vie à laquelle votre âme aspire, ce sentiment de communion affective avec l’Humain et le Vivant, cette Joie intense de vivre dans ce Présent.

« La Joie est l’air du nouveau monde« . 

Prenez soin de vous. La Vie ne vous veut que du BIEN !

Tout est là.

 

 

…Ainsi s’actualise votre conscience créatrice. 😉 

Céline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *