Archives de catégorie : A propos

Qui suis-je ? Une âme-coeur de toltèque !

Je suis Céline Léonard. J’ai 38 ans. Je suis enseignante, conseillère en relations humaines et en développement personnel, également « facilitatrice de conscience créatrice » terme que je viens de créer et qui résonne avec ce que je suis aussi… 😉 une âme-coeur de toltèque, pleine de créativité, d’originalité, d’humour et de joie pétillante à vous communiquer !

Joie

Mon chemin dans le développement personnel a commencé il y a plus de 20 ans par l’envie prononcée de vivre une vie libérée de toute souffrance, une vie de joie, d’amour et de paix intérieure. Continuer la lecture

Bienvenue sur le blog de la conscience créatrice !

Bonjour à toutes et tous ! Je vous souhaite la bienvenue sur le blog de la conscience créatrice dont le principal sujet sera l’identification des croyances limitantes et la manière de s’en déprogrammer pour mener une vie de plus en plus libre, d’en devenir l’artiste conscient, pleinement créateur, heureux et responsable.

Dans mes futurs articles, je ne pourrai m’empêcher de citer quelques tournants clefs de mon cheminement sur cette belle planète Terre dans l’esprit de vous partager ma foi dans les richesses du Coeur de l’homme, ma foi dans les richesses de sa conscience créatrice. Je vous parlerai aussi des lectures de grands « maîtres » qui m’ont accompagnée depuis plus de 20 ans à ce jour et qui m’ont transmis, par la justesse que je ressentais dans leur propos, cette confiance en un meilleur monde possible, ici, sur Terre, et maintenant. Qu’il s’agisse de Krishnamurti, Sri Aurobindo, Mère et Satprem, qu’il s’agisse d’Ouspensky ou de Gurdieff, ou encore d’Annick de Souzenelle, de Gregg Braden ou de Don Miguel Ruiz, – et il y en a tant d’autres qui ont marqué ma vie -, tous évoquent ce Paradis possible et ce bonheur partagé de le vivre si et seulement si nous quittons « la vieille-histoire », si et seulement si nous nous libérons des chaînes et des mémoires qui nous rattachent au passé, que si nous cessons de vivre dans le Rêve de l’enfer.

Oui, il s’agit bel et bien de nous « libérer du connu », de nous « déconditionner ». Et alors… alors… s’ouvre un immense espace d’Amour et de Paix débordante et de sentiment d’Unité.   Continuer la lecture